Une Journée Particulière

Depuis 8 ans, le Département de Maine-et-Loire propose à des collégiens une expérience cinématographique en plusieurs étapes dont le temps fort est une journée à Premiers Plans.
Avant le Festival, chaque classe imagine avec son enseignant la mise en scène d'une séquence qu'elle est invitée à réaliser avec l’aide d’une équipe professionnelle sur un plateau de tournage.
Cette journée est également consacrée à la découverte de films des rétrospectives et/ou de la compétition.
Depuis 2016, l'Inspection Académique de Maine et Loire a intégré l'aventure, en proposant l'intervention de Sébastien Farouelle, enseignant de cinéma, pour l'accompagnement pédagogique des classes.

samedi 17 janvier 2009

commentaires par rapport aux séquences reçues

Bravo à tous les scénaristes en herbe, c'est un projet très exitant, cela va être drôle de tourner toutes ces séquences très différentes avec quand même des éléments communs...Inutile de dire qu'il nous faudrait au plus vite les trois dernières séquences...
Après quelques commentaires communs et propres à chaque projet

Commentaires communs

Se souvenir toujours que ce ne sont que trois plans extraits d'un film, tout ne peut pas être dit. Trouver un titre à votre film et écrire le synopsis que l'on pourra écrire en début de séquence dans la présentation finale (dvd)

Impossible de tourner en bas escalier, c'est très compliqué de tourner caméra épaule (caméra épaule = très difficile pour les jeunes + danger pour la caméra prêtée par Panavision !!!). La même question se pose pour toutes les idées de caméra subjective. C'est vrai que c'est très « tendance » en ce moment, beaucoup de séries ou films sont tournés comme ça.

Tout ce que vous avez imaginé en bas de l'escalier peut s'imaginer en son/voix off et on récupère les personnages en haut de l'escalier.

Le quatrième plan risque d'être très compliqué à réaliser en 2 heures de tournage.

Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir couper toutes les lumières sur le temps du tournage (cela risque d'être compliqué pour les électriciens). C'est peut-être possible mais pas certain.

Le parquet de la salle fait beaucoup de bruit, penser à prendre des chaussures souples sans talons pour les femmes, on sera peut-être amené à mettre l'équipe en chaussettes (prévoir chaussettes propres sans trou !)

On peut tirer un coup de feu, mais besoin de récupérer des lots de boules quiès (voir avec le chabada ?). Il faut savoir également qu'avec notre revolver, cela marche une fois sur deux….

Robe de mariées : pas de problème


Projet par projet

3ème collège Gironde Segré :
Il faudra certainement simplifier les détails pour avoir le temps de tout tourner (ex. entrée de feuilles...). Il faut se rappeler que nous n'avons que 2 heures de tournage.
Comment sont-ils habillés ? Quelle époque ? Comment la femme apparaît ?

4ème Segpa collège Gironde Segré :
Effectivement, nous ne pourrons pas tout faire, on récupère en haut des escaliers. L'insert, ce fera si on a le temps !!! On peut avoir une entrée de champ avec les ciseaux, ce qui évite l'insert.
Petite question : comment est habillé l'homme ? A quelle époque cela se passe ? Réaliste ou conte ?

4ème A collège St Paul Thouarcé Un mariage sans lendemain
Lumière bleue possible, tenue ok, mannequin qui puisse porter la robe ok, rajouter un insert sur radio réveil, on n'aura certainement pas le temps, essayer de le mettre en fin et début de plan. Suggestion, nous pensions ajouter un masque au mannequin « nu » et le mettre à la place de la mariée pour ajouter une inquiétude de la disparition de la femme. On ne comprend pas le mannequin vide à côté sur le dernier plan : qu'est-ce que ça amène ?
Pour l'instant nous n'avons pas de lit en accessoire mais une butte en gazon !!!

4èmeB collège St Paul Thouarcé
Comment il tue sa femme (il l'étrangle, la poignarde ?). Idée pour faire vivre les objets (sans les déplacer ce qui nous paraît très difficile ou alors ce serait faisable en image par image mais c'est très long à faire), c'est de les faire vivre en son, ex. il jette un premier objet, puis va pour attraper une petite boîte à musique, elle joue toute seule, puis un troisième objet (style une poupée qui parle « ne me faites pas de mal », « ne me faites pas de mal »). Il va pour prendre une poupée ou un mannequin, qui se transforme en sa femme (on jouerait un raccord dans le mouvement). Le coup de la hache, c'est sympa, mais un peu compliqué à mettre en oeuvre. Il faut que l'on découse un manteau, que l'on mette la hache dans du liège.... On pense à un couteau que la femme pourrait brandir.

3ème4 Mermoz
Pas de questions particulières sauf sans doute la possibilité de filmer le quatrième plan (le clochard se réveille).

6ème C Vihiers
Comment est habillé l'homme, qui est-il ?
Concernant l'inscription à la porte, il faut penser à la forme de l'inscription que cela soit « jolie », idée une enveloppe collée à la porte que l'homme prend ouvre et lit ou préparer des lettres découpées que l'on peut coller (avec pâte à fixe) rapidement (lettres de différentes couleurs, de différentes polices, de différentes grosseurs, attention qu'elles ne soient pas pâles pour que l'inscription soit lisible)
La langue des signes nous paraît difficile à réaliser sauf si vous êtes des spécialistes et que vous pouvez l'apprendre à Virginie très rapidement.

5èmeB Vihiers
Faites attention à ne pas écrire trop de dialogues, cela pourrait presque s'arrêter là. N'essayer pas de tout expliquer. Peut être réfléchir plutôt que des dialogues à quelque chose d'incongrus que la femme pourrait faire ?

4ème Vihiers
On garde l'idée du plan séquence mais en travelling (Dolly)
« La femme baisse la lumière » vous pensez à quoi ? Elle baisse la lampe torche ? Suggestions sur la fin, il pourrait y avoir un retournement, la femme revient avec le butin, l'homme le prend, et au moment où il veut la tuer c'est elle qui le tue (avec un couteau) et qui dit « tu pensais vraiment pouvoir me doubler, mon trésor, tu sais bien que ce sont toujours les femmes qui ont le dernier mot », cela évite le machisme de « tu sais bien que ce sont toujours les hommes qui gagnent »
Comment sont ils habillés ? Quelle époque ?

4ème4 Mermoz – Angers
Suggestion de simplifications et de modifications.
Plan 1 : Un escalier vide, un homme entre dans le champ, on ne voit pas son visage, juste ses mains touchant la rambarde, il avance vers la porte, et met des gants de chirurgien
Plan 2 : Une femme range son atelier de couturière et chantonnant, coupure de courant, elle entend des bruits de pas derrière la porte, elle attrape une lampe torche, l'allume et éclaire les mannequins et tombe sur le visage de l'homme, psychopathe (il pourrait lui parler « alors, on fait le ménage ? »)
Plan 3 : Elle court à la porte, essaie de l'ouvrir, n'y arrive pas, l'homme la rattrape et la tire pas les cheveux, fondu au noir.

Question : Est-ce qu'elle reconnaît son ex mari ? Si oui, dialogue ? (« qu'est-ce que tu fais là ? ne me touche pas » il pourrait répondre alors « pourtant avant t'étais pas contre » ce qui nous signale sans voix off que c'est son ex.)

Peut-on faire un psychopathe sans pyjama, robe de chambre, et charentaises ?

Classe de Mme Roy
On doute juste de l'intérêt de la voix off du début et on sera amenés à réduire tout le découpage du tableau en trois plans, un travelling et un champ/contre champ se finissant en travelling arrière.
On espère pouvoir faire les effets de maquillage parce qu'on trouve ça bien mais par contre, cela dépend de l'heure de passage, ce que l'on ne sait pas puisqu'en recevant les scènes, on n'a pas su quelle classe.

1 commentaire:

  1. 3è1 georges gironde.
    Pour cause de maladie je n'aurais pas le temps de revenir sur la séquence avec les élèves. quelques précisions cependant: cela se passe à l'époque contemporaine, l'homme est habillé de façon un peu dépassée (il vient de passer 20 ans en prison pour le meurtre de sa femme et porte donc les vêtements qu'il avait à l'époque) avec une barbe naissance, genre un peu laisser-aller. Quand à la femme elle est déjà dans la pièce.
    Merci

    RépondreSupprimer