Une Journée Particulière

Depuis 8 ans, le Département de Maine-et-Loire propose à des collégiens une expérience cinématographique en plusieurs étapes dont le temps fort est une journée à Premiers Plans.
Avant le Festival, chaque classe imagine avec son enseignant la mise en scène d'une séquence qu'elle est invitée à réaliser avec l’aide d’une équipe professionnelle sur un plateau de tournage.
Cette journée est également consacrée à la découverte de films des rétrospectives et/ou de la compétition.
Depuis 2016, l'Inspection Académique de Maine et Loire a intégré l'aventure, en proposant l'intervention de Sébastien Farouelle, enseignant de cinéma, pour l'accompagnement pédagogique des classes.

lundi 3 janvier 2011

Les retours sur vos séquences

Bonjour à tous et bonne année 2011 qui s'annonce d'emblée cinématographique. Tout d'abord bravo pour le travail que vous avez effectué. Nous avons lu vos séquences pendant les vacances, voici les retours, les pistes et conseils que nous pensons importants avant nos tournages.

1- Retour général:

Redéfinissez bien ce que veut dire un plan séquence (une séquence en un plan). L'objectif de l'atelier n'est pas de tourner un court métrage en un plan. Je comprends l'envie d'avoir un début et une fin à cette séquence, mais nous devons avoir conscience de nos contraintes. Nous n'aurons que 3 heures ensemble, sachez que sur un tournage de fiction, le minutage utile (temps de rushs utiles au montage) est de 3 minutes en moyenne pour 8 heures de travail dans des conditions professionnelles. En ce qui vous concerne vous aurez en plus l'apprentissage (30 minutes de formation en début d'atelier) de vos postes sur le plateau. Vous comprendrez très vite le moment venu, l'ampleur de la tâche à accomplir. Mais l'idée n'est pas de vous décourager !

Voici quelques recommandations et pistes de travail avant le tournage:

1- Réfléchissez bien à la question de la mise en scène de vos séquences ainsi qu'à la direction des comédiens. Il y a souvent un décalage (surtout quand on n'est pas expérimenté) entre ce que l'on imagine et la réalité de ce que l'on a écrit. Vos séquences, et c'est d'ailleurs inhérent au burlesque, sont beaucoup basées sur le jeux des acteurs. Je vous conseille donc de répéter votre séquence avec deux doublures, pour vous permettre de vérifier que l'action écrite dans le scénario donne bien naissance au burlesque, d'affiner le style de jeu des comédiens ainsi que de leur gestuelle, de vérifier les déplacements, le rythme, d'évaluer la durée de la séquence.

2-Je peux déjà vous dire que certaines idées ne seront pas possibles, ceci à cause de nos moyens de tournage, mais surtout à cause de l'obligation d'effectuer de nombreuses répétitions qui nous permettrons de caler la mise en scène et la technique et du temps de remise en place du décor qui ne pourra malheureusement pas être long.

    - La vaisselle cassée dans le champ (cad visible par la caméra)

    - Les liquides répandus dans le décor ou sur les costumes (que nous ne possédons pas en double, voir en triple !)

3- Attention à certaines intentions de jeux du type, « il se prend les pieds dans la nappe.... », nos acteurs ne sont pas des cascadeurs, et nous tournons en plan séquence, il faut donc éviter l'aléatoire pour pouvoir couvrir techniquement la séquence.

4- Au cinéma, la musique n'est pas du son, pensez-y. Si vous pensez à des musiques précises merci de me les envoyer par mail au format wav ou aiff 44.1khz et même de venir avec (cd gravé)

5- Vous êtes plusieurs à avoir pensé à un effet d'accéléré, j'aimerais savoir pourquoi et vous demanderai de bien y réfléchir. Sachez qu'avec la caméra dont nous disposerons l'accéléré devra se faire en post production.


Voici maintenant mes retours et questions par classe:

5ème SEGRE

    - Apparition de la mariée: Est-ce un effet de mise en scène ou bien un effet de caméra (par exemple une arrivée fantomatique avec un fondu ?)

    - La nourriture sur le costume ne sera pas possible (problème de raccord, je ne pense pas que nous réussirons ce plan en une prise !)


4ème II SEGRE

    - La fin du découpage est compliqué et, si j'ai bien compris nécessite une grue

    - Pourquoi avez vous opté pour l'effet d'accéléré ?

    - Déterminez bien comment la femme se prend les pieds dans la nappe et ce qui suit (répétez le en classe)

    - Il y a peut être trop de choses, il faut peut être élaguer (par ex supprimer la mise des verres ou des assiettes)


5éme3 LA POMMERAYE

    - Notre comédien est plus grand que notre comédienne, pas de chance !

    - La fin de votre découpage n'est pas clair en ce qui concerne les positionnements de la caméra et des comédiens.

    - Le son n'est pas de la musique, pensez plutôt à des effets sonores....


5ème1 LA POMMERAYE

    - Il y a un problème car vous n'avez pas rédigé un plan séquence mais un découpage en 12 plans, donc impossible à réaliser en 3 heures. Vous avez écrit un scénario de court métrage !

    - Nous n'avons à notre disposition que deux comédiens, et n'avons encore moins d'enfant à notre disposition

    - Tache de la robe impossible

    - Vous allez devoir simplifier au max !

3èmeD CAMILLE CLAUDEL

Nous n'avons pas reçu le découpage technique de votre plan séquence, est-ce normal ?

Il faut choisir et nous envoyer la musique (venez aussi avec – vous verrez dans le cinéma on devient vite parano!)

L'effet cambouis ne sera pas possible sur une écharpe, mais peut être sur une serviette de table ?


3èmeC CAMILLE CLAUDEL

    - La vaisselle cassée: pas possible

    - Le vin qui coule: pas possible

    - Le livreur trempé: pas possible

    - Hé oui le cinéma n'est que contrainte...


4èmeD

    - Votre séquence est possible si un prof homme vous accompagnant accepte de jouer en robe de mariée !

    - Nous devrons faire preuve d'imagination avec le costume, nous n'avons pas deux robes identiques de plus avec des tailles différentes permettant à votre professeur de rentrer dedans


3èmeA LE PONT DE MOINE

      - Votre séquence est possible si vous assumez le fait que la salle est vide de convives, essayez d'imaginer ce que cela pourrait rendre si au final on entend les personnes mais on ne les voit pas (peut être est-ce un rêve comment à l'image on peut le signaler – ex: la lumière). Eh oui nous n'avons que deux comédiens !


3èmeC LE PONT DE MOINE

    - Le tremblement à la fin est-il un tremblement de terre ?

    - Le gâteau écrasé n'est pas possible

    - La fin de la séquence me paraît trop compliquée en terme de décors


3èmeC LA VENAISERIE

    - Pour votre séquence vous allez avoir besoin d'un professeur pour jouer le technicien

    - Il vous faudra aussi penser à une doublure mariée qui peut être une élève de votre classe (nous ne cadrerons que sa main recouverte d'un gant blanc avec une bague que nous devrons avoir en double)


3èmeF LA VENAISERIE

    - La casse de la vaisselle ne sera pas possible

    - Nous ne pourrons pas fournir un décors de luxe

    - Vous allez devoir réadapter avec ces nouvelles donnes

    - L'improvisation des comédiens sera un exercice difficile car il faudra suivre techniquement (et vous êtes des débutants ! ), et je crains que ne puissions pas y arriver.


Bon courage pour finir vos découpages, que vous devrez nous retourner modifiés pour le 18 janvier dernier délai.

Je vous ferai peut être suivre d'autres retours dans la semaine

Denis

4 commentaires:

  1. Merci Denis pour tes remarques générales et suggestions concernant plus particulièrement le projet des élèves de 3C du Collège la Venaiserie.
    Pour le rôle du technicien, un élève s'est déjà porté volontaire pour le tenir.Est-ce possible ?
    Quant à la doublure de la mariée, je vais lancer un appel aux candidates !
    Nous travaillerons la semaine prochaine sur la répartition des rôles pendant le tournage et sur le découpage technique que nous transmettrons sitôt qu'il sera achevé.
    A bientôt donc,
    Cécile Connin ( pour les élèves de 3C - Collège La Venaiserie . St Barthélémy d'Anjou )

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Denis

    merci pour les remarques et les conseils. En ce qui concerne les 3F, ils vont retravailler leur séquence et j'espère que leurs indications sur le jeu des acteurs seront plus précises et plus proches d'une intention burlesque.

    Pour le reste, les suggestions sont-elles techniquement faisables dans le laps de temps imparti ?

    "- La casse de la vaisselle ne sera pas possible ": peut-on avoir des débris déjà prêts et hors-champ faire bruiter le son ?
    "- Nous ne pourrons pas fournir un décors de luxe" : est-ce qu'on peut faire artificiellement étinceler les verres et assiettes ou bien un verre et une assiette par des effets lumineux ?

    Autre question : j'ai transmis à Emmanuelle le 18 décembre des fichiers vidéo montrant une très grossière esquisse de mise en espace pour vérifier si c'était spatialement et techniquement faisable (Les vidéos étaient assorties de précisions écrites rectifiant des erreurs de positionnement des « acteurs » et de la « caméra »). Est-il possible d'avoir des remarques précises sur les choix de caméra faits par les élèves, sur le rythme, sur les plans et les cadrages ?

    Je lui avais également transmis des essais de musique fabriquée par les élèves et je demandais si cela pouvait convenir pour la scène finale. J'aimerais aussi savoir si la qualité sonore est suffisante ou s'il faut faire autre chose le jour du tournage, sachant que la musique doit apporter in fine une touche de magie dans un film par ailleurs sans paroles ni musique.

    Et bien sûr, j'aurais besoin de la réponse pour hier !

    Merci donc de me répondre et bonne soirée !

    Claudine pour les élèves de 3F du collège La Venaiserie de Saint-Barthéléméy d'Anjou

    RépondreSupprimer